« Gone Home » : maison vide pleine d’échos

Pour la première chronique du semestre portant sur un jeu vidéo – et la dernière puisque l’Envolée prend ses vacances le 15 juin -, on a décidé de te parler de Gone Home, un classique de la sphère indé qui parle de beaucoup de choses avec peu de moyens 🙂

Alors que vous rentrez chez vous après un long voyage en Europe, vous découvrez une maison vide, sans vos parents ni votre sœur. Passé ce comité d’accueil fort silencieux, il vous faut alors comprendre où donc est passé tout ce beau monde. Au début, l’ambiance pesante laisse notre esprit vagabonder dans le champ des réponses, jonglant entre explications surnaturelles et conclusion tragique.

Et c’est ainsi, de papiers en lettres froissées, de magazines en cassettes, que vous cheminerez dans une exploration minutieuse de votre maison, pour comprendre ce qui s’est passé. Le drame monte alors crescendo, les révélations tombent, implacables et inaltérables au son de la voix de votre sœur qui vous aura laissé quelques cassettes pour jalonner votre aventure, vous permettant ainsi de lever le voile sur plus d’un an d’existence. L’expérience est de courte durée, mais est d’une intensité émotionnelle rare, couplé à une direction artistique minimaliste qui fait du bien et sait se montrer efficace avec très peu de moyens. Pas de scènes visuellement époustouflantes ou de gameplay complexe, simplement une histoire de drame familial comme il en existe beaucoup.

L’émotion nous gagne souvent, au gré de nos découvertes d’un monde qui a continué de tourner durant notre absence, et si l’on croyait alors bien connaître notre maison et notre famille, on découvre assez vite qu’ils auront habilement su camoufler leurs problèmes personnels derrière de faux semblants.

Intense et poignant, sans pourtant de rejouabilité ni d’énigmes tortueuses, Gone Home est l’un de ces rappels à l’ordre que l’on aime voir fleurir parfois dans l’industrie. Celui qui nous rappelle que l’émotion peut se véhiculer avec simplicité et sobriété, si l’on sait s’y prendre correctement et avec passion.

MORGAN CHARLES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s