La philo à la maison

Le Collège Supérieur, centre de conférences et de réflexion philosophique situé à Guillotière, s’adapte et propose de nombreuses conférences philo à écouter depuis ton canapé. Sexualité, histoire de la philo, écologie, réflexions autour d’oeuvres littéraire ou artistiques : le Collège Supérieur nous évite la léthargie et nous fait réfléchir sur pleins de sujets intéressants. (Bannière : Cycle « Philosophie de la sexualité » © Judith et Holopherne, Gustav Klimt, 1901) 

Toi aussi, tu as l’impression que ton cerveau te lâche de plus en plus, à force de passer du lit à l’ordinateur, du bureau au canapé, et rebelote toute la journée ? On a trouvé la solution : le programme C+ du Collège Supérieur propose des contenus inédits spécialement adaptés à la situation puisque uniquement numériques. Visio-conférences, chroniques philo, replays sous format podcast… Divers formats sont proposés pour permettre à toutes et tous d’avoir un accès à la philo. « En cette période si particulière nous souhaitons continuer d’offrir à nos auditeurs les moyens de vivre une vie culturelle riche et variée », affirme d’ailleurs Marie-Alix Augagneur, la responsable communication et développement du Collège Supérieur. 

Les sujets sont multiples : « Albert Camus lisant Les Possédés de Dostoïevski » (avec Bruno Roche, philosophe et directeur du Collège Supérieur, le 22 mars), « L’écologie entre matérialité et spiritualité » (avec Dominique Bourg, philosophe, spécialiste des questions environnementales, le 23 mars), « André-Marie Ampère, le génie et les larmes » (avec Xavier Dufour, professeur de mathématiques et docteur en philosophie, le 28 avril) sont les prochaines au programme. Pour les étudiant.e.s, la conférence à l’unité est proposée au tarif réduit de 5€.

Les cycles thématiques

Le programme C+ offre également des cycles thématiques : le cycle « 1 question, 3 regards » propose à chaque conférence la rencontre de trois œuvres (littéraire, picturale et philosophique) que trois intervenantes agrégées tentent de faire dialoguer entre elles ; le cycle « Petite histoire de la philosophie : des Mythes à Michel Onfray » animé par Bruno Roche revient sur les trois grands moments de la philosophie (grec, moderne, contemporain) ; le cycle « L’attention » proposé par Marine de Préneuf, professeure de philosophie, décortique notre capacité d’attention à l’heure de la sollicitation des écrans et de l’afflux de notifications. Enfin, le cycle « Philosophie de la sexualité » propose en trois temps de réfléchir sur les discours et la conception de la sexualité au sein de notre société. Les cycles sont proposés au tarif étudiant de 12€, mais si un sujet précis t’intéresse, il est aussi possible de ne choisir qu’une conférence à l’unité tirée d’un cycle (pour 5€). Pour encore plus d’accessibilité, le Collège Supérieur propose également un format podcast tiré des visioconférences, à écouter en replay au tarif de 2,85€. 

Cycle 1 question, 3 regards © Le faux miroir, Magritte (1928)

Focus sur un cycle : la sexualité au prisme de la philosophie 

Proposé par Mathilde Naegelen, diplômée en management des ressources humaines et professeure certifiée de philosophie, ce cycle est divisé en trois conférences : la première, intitulée « La pudeur, une convention sociale ? », s’est tenue le 9 mars. En une heure, Mathilde Naegelen décortique le concept de pudeur du point de vue de la société. Pourquoi rougit-on quand on réalise qu’on peut être vu nu.e ? La pudeur est-elle un concept que l’on ne contrôle pas, ou provient-elle d’une éducation ? Où s’arrête la pudeur pour laisser place à la décence ? La pudeur peut-elle être prescrite ? Comment montrer sans heurter ? Autant de questions soulevées dans cette conférence passionnante qui s’attaque à une question on ne peut plus actuelle et présente dans notre société française dans laquelle deux injonctions s’affrontent : le « tout montrer » ou le « tout cacher ». Evoquant à la fois la Bible comme texte fondateur de la conception de la pudeur dans nos sociétés occidentales, des exemples tirés de philosophes et auteurs comme Sartre, Sade, Crébillon, Jankelevitch, Kant (des noms que tu n’as peut-être plus entendu depuis ton bac de philo), ou encore des débats sociaux comme les Fémens, la burqa, ou la photo de la vaccination d’Olivier Véran, Mathilde Naegelen parle à tout le monde tout en nous offrant l’occasion de décortiquer philosophiquement un concept auquel nous sommes confronté.e.s dans notre quotidien. Un moment passionnant qui te fera peut-être réfléchir sur ta conception de la pudeur et de la sexualité.

Les prochaines conférences du cycle évoqueront la notion de « Libération sexuelle » (le 6 avril à 20h), et de « La sexualité à l’heure de la norme pornographique » (le 11 mai à à 20h), deux sujets qui promettent encore une fois d’être très enrichissants.

Retrouvez le programme C+ du Collège Supérieur de Lyon juste ici

Retrouvez le Cycle « Philosophie de la sexualité » juste ici

Retrouvez toutes les conférences en replay juste ici.

Article rédigé par Manon Ruffel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s