On regarde quoi ce soir ? (Fév. 2020)

Marre de passer plus de temps à choisir un film/une série qu’à le/la regarder ? Vous avez envie de regarder un film, de commencer une nouvelle série, mais vous êtes en panne d’inspiration ? Vous êtes au bon endroit ! L’envolée Culturelle a décidé de vous concocter tous les mois un petit florilège de films et de séries sélectionnés avec soin par nos rédacteur.trice.s. Pour ce mois-ci, pas de thème particulier, pas de période imposée : il y en a pour tous les goûts ! Alors n’hésitez pas à y jeter un oeil, vous trouverez forcément quelque chose qui vous tente… (Bannière : © Jakob Owens)

© Montage Manon Ruffel

Manon 

Série : The Handmaid’s Tale, Bruce Miller (2017-2020)

Mélangez un soupçon de dystopie, un zeste d’oppression religieuse, et une bonne dose de misogynie, et vous obtiendrez le monde cruel dépeint par The Handmaid’s Tale : la « République de Gilead », sorte de secte politico-religieuse qui a pris le pouvoir d’une partie des Etats-Unis, tente de perpétuer l’humanité dans un monde où le taux de fécondité est quasi-nul. L’on suit le destin de June, ancienne éditrice, devenue « Servante », à l’instar de dizaines d’autres femmes toutes repérables par leurs habits pourpres. Les « Servantes », seules femmes encore fécondes, subissent chaque mois la « Cérémonie » (un bien joli nom pour ce qui n’est rien d’autre qu’un viol mensuel), afin de donner un enfant au foyer dans lequel elles sont affectées. Principales cibles des oppressions de cette dictature, les femmes vont alors tenter de prendre leur revanche et de détruire Gilead. Une série poignante qui vous donnera (parfois) des envies de meurtres, mais (souvent) espoir en l’humanité, en la solidarité, en l’amour. 


Elizabeth

Film : Les nouveaux sauvages, Damian Szifron (2014) :

« Tout le monde peut perdre le contrôle ». Une incivilité qui tourne au carnage, une vengeance planifiée, une mariée qui disjoncte… C’est l’histoire de la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Au bord de la crise de nerfs, voici Les nouveaux sauvages. Avec, ces six nouvelles où la violence silencieuse de la société éclate au grand jour, le réalisateur argentin nous propose un film réjouissant. Westerns contemporains, récits captivants, humour noir et regard burlesque s’entremêlent avec finesse. Au prochain jour de pluie, luttez contre la dépression hivernale : riez noir, brut, sauvage, aux éclats !


Pauline 

Film : Les Ailes du désir, Wim Wenders (1987) :

Mues par une esthétique en noir et blanc gothique saupoudrée d’un certain raffinement expressionniste, la poésie et la joliesse de ce film vous raviront telles des serres : Berlin mélancolique aux plans grandioses, Berlin superbe drapée dans ses hauteurs, Berlin habitée par des anges et agitée par les remous des désirs, enfin, Berlin pour toi !


© Montage Manon Ruffel

Ambre

Film : Jojo Rabbit, Taika Waititi (2020, actuellement au cinéma)

Ah, l’insouciante enfance, les balades à vélo avec sa mère les dimanches, les week-end de camping avec ses amis, l’enrôlement dans les jeunesses hitlériennes… C’est en tout cas celle que vit le jeune Jojo dans l’allemagne du Troisième Reich. Véritable adepte de l’idéologie nazie, ce petit garçon a la particularité d’avoir pour ami imaginaire Hitler en personne. Et lorsqu’il découvre que sa mère cache une jeune juive chez eux, Jojo voit une opportunité en or de prouver qu’il est digne d’être un soldat. Le ton est donné. Mais derrière une comédie satirique d’une absurdité dont seul Taika Waititi à le secret, se cache une brillante réflexion sur le fanatisme et l’importance de la représentation. Un film de guerre pas comme les autres que je vous recommande vivement. 


Candice

Film : Samsara, Ron Fricke (2013)

« Samsara » signifie en sanskrit « ensemble qui circule ». Ce documentaire sans parole fait circuler en nous des émotions fortes. Nous sommes indigné.e.s par les montagnes de déchets et les inégalités sociales, pour être ensuite émerveillé.e.s par la beauté d’un volcan en éruption ou d’une danse traditionnelle. Samsara, c’est une réflexion sur nos modes de vie, sur la surconsommation, sur le désastre écologique. Mais aussi une ode à la beauté de la nature, aux rituels surprenants mais majestueux et ce, du Mont-Saint-Michel en passant par Le Caire ou encore Los Angeles. Samsara, ce sont des images filmées avec une pellicule 70mm, une image incroyablement belle et une bande son magique. Samsara, c’est une véritable expérience. Bouleversant, méditatif et contemplatif. Si vous voulez être bousculé.e.s, nous ne pouvons que vous le recommander.


Lucile 

Film : La Favorite, Yorgos Lanthimos (2018)

C’était un film que beaucoup m’ont conseillé par rapport à ma certaine « fascination » au sujet de la royauté anglaise. Et effectivement, La Favorite m’a énormément plus, autant dans l’histoire que d’un point de vue esthétique. Je trouve que tout marche dans ce film, cet humour un peu noir et décalé dans certaines scènes, le visuel et les couleurs des images et tout le cheminement de l’histoire à travers ces femmes. J’ai vraiment été fascinée par les différents personnages, ces trois femmes : une reine complètement instable émotionnellement, une lady un peu lunatique et trop confiante, et une Abigail beaucoup trop maline.

Article rédigé par la Rédac, sur une idée originale de Manon Ruffel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s