« Ecoutez nos défaites » – Laurent Gaudé

Dans ce roman, publié en 2018, Laurent Gaudé nous plonge dans le clair-obscur des guerres qui balafrent les visages du monde. Il tire un à un les fils de la défaite qui tissent nos coeurs et nos destins à travers un récit multiple, chatoyant et envoûtant. Laissez-vous embarquer dans cette épopée orageuse, traversée d’éclairs poétiques. Les librairies sont encore ouvertes, profitons-en ! (Bannière : © Puspaism)

Poursuivre la lecture de « « Ecoutez nos défaites » – Laurent Gaudé »

L’invention des corps

On vous recommande la lecture de L’invention des corps de Pierre Ducrozet, récompensé par le Prix de Flore 2017 – et on comprend pourquoi ! Le roman joue sur les frontières entre Mexique et États-Unis, mort et immortalité, transhumanisme capitaliste et utopie d’un internet libre, révolte et soumission, cellules-souches et peau, amour et perte… Un livre comme on les aime : on plonge, on explore, on manque d’oxygène, on s’emballe, on s’indigne et puis on sort la tête de l’eau – pas fondamentalement différent.e, mais plus tout à fait les mêmes. (bannière : l’Homme de Vitruve par Léonard de Vinci)

Poursuivre la lecture de « L’invention des corps »

Lazare : ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué…

« S’installer devant un feu de bois avec un polar et un verre de whisky ». Voilà le programme du nouveau polar 2019 de Lars Kepler. Pas des moindres. Dans cet écrin orné d’une magnifique vipère émeraude, nous retrouvons l’inspecteur Joona dans une nouvelle épreuve semée d’embuches et de morts qui tombent comme des mouches en Suède, à Paris, dans des bunkers, des églises, des forêts et des lieux tout aussi anxiogènes et incongrus les uns que les autres.

Poursuivre la lecture de « Lazare : ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… »