Que reste-t-il de nos amours ?

Il y a celles qui ont pu vivre, qui se sont développées, auxquelles on repense avec un brin de mélancolie, mais aussi et surtout, la franche certitude qu’il valait mieux s’arrêter là.  Et puis, il y a ce genre d’histoire indéfinissable qui restent en travers du cœur faute d’avoir pu les éprouver avec le corps. Dans son premier film Fantasme, l’autrice, réalisatrice et comédienne Eléonore Costes nous plonge dans des tourments universels avec justesse et douceur. (bannière : © Portrait Robot)

Poursuivre la lecture de « Que reste-t-il de nos amours ? »

La vie rêvée de Walter Mitty

Ce soir, on s’évade, on fait le mur, on file en douce… Le signal ? Ouvrir la fenêtre à 21h05 sur 6ter (chaine 22 ou en direct sur le site 6play). Le plan d’évasion ? La vie rêvée de Walter Mitty de Ben Stiller. L’histoire d’un homme qui rêve sa vie au lieu de la vivre jusqu’au jour où il se trouve forcé de sauter dans l’inconnu. La vie grise reprend des couleurs et le rêve devient une aventure insolite et joyeuse. L’issue ? Un avant-goût de la liberté. (Bannière : La vie rêvée de Walter Mitty © 20th Century Fox)

Poursuivre la lecture de « La vie rêvée de Walter Mitty »

Haut et beau. High Life, de Claire Denis

Tout comme la culture se fait oublier des discours politiques, le sort des salles de spectacles et de toutes les personnes qui vivent de la création et de la diffusion des œuvres est passé sous silence. Comme si ce n’était pas grave, comme si ça ne comptait pas. Comme si ce n’était pas justement l’art, dans tout son pouvoir paradoxal qui nous permettait de tenir dans ce moment, en nous proposant de nous évader pour aller comprendre un peu mieux le monde qui nous entoure. Alors que la seule certitude sur laquelle nous pouvons consciemment et avec assurance poser des mots est que quelque chose ne va pas… Alors, chaque main tendue, chaque parcelle de réponse dans cet océan de brouillard fonctionne comme une mesure salvatrice qu’il faut savoir prendre, pour ne pas qu’elle disparaisse. Encore une fois, c’est du côté d’Arte que nous sommes allé.e.s puiser notre eau, parce qu’une entreprise qui nous veut du bien, c’est beaucoup trop rare pour ne pas le souligner.

Aujourd’hui, on vous parle de High Life, réalisé en 2018 par la française Claire Denis, qui résonne en nous comme l’écho d’une fusée qui vient de décoller et qui part se perdre dans l’immensité du vide. Disponible jusqu’au 21 novembre sur Arte TV et sur leur chaine Youtube(Bannière : High Life – Wild Bunch distribution)

Poursuivre la lecture de « Haut et beau. High Life, de Claire Denis »

Lumineuse Ava

Bientôt, elle ne verra plus. Ava, 13 ans, apprend la nouvelle alors qu’elle passe ses vacances d’été dans le sud de la France avec sa mère et sa petite sœur. Le premier long métrage de la réalisatrice Léa Mysius nous plonge dans les pensées de la jeune fille, dont l’entrée dans l’adolescence est perturbée par l’annonce de sa cécité imminente. A voir jusqu’à ce soir seulement sur Arte. (Bannière : © Ava – BAC films)

Poursuivre la lecture de « Lumineuse Ava »

Festival Lumière 2020, c’est fini !

Dimanche dernier sonnait la fin de la douzième édition du Festival Lumière. Une édition particulière, notamment entrecoupée par l’annonce du couvre-feu qui a causé l’annulation de certaines séances nocturnes, mais néanmoins réussie. L’envolée Culturelle a pu se rendre à quelques séances : en voici un aperçu. (Bannière : © Festival Lumière)

Poursuivre la lecture de « Festival Lumière 2020, c’est fini ! »