On regarde quoi ce soir ? (Mars 2021)

Certain.e.s l’auront probablement compris avec cette référence à la comédie déjantée Mary à tout prix (Peter et Bobby Farrelly, 1998) : ce mois-ci, on est là pour rigoler ! Séries hilarantes, spectacles comiques, et classiques du genre : la sélection Ciné-Séries de ce mois-ci te donne de quoi te détendre et rire un bon coup. (Bannière : © Illustration réalisée par Eloïse Martin)

Poursuivre la lecture de « On regarde quoi ce soir ? (Mars 2021) »

On regarde quoi ce soir ? (Fév 2021)

Certes, le soleil commence à nous offrir de si belles journées que l’on a plutôt envie de sortir se promener le long des quais ou de se poser dans un parc plutôt que de s’enfermer pour regarder un film. Mais lorsque 18h00 approche (couvre-feu oblige), on en profite pour rentrer chez soi et se plonger dans un bon film pour oublier que l’heure n’est toujours pas à la bamboche (il parait). Au programme ce mois-ci : plaisir féminin, amours lesbiennes, vampires, addiction, religion et spiritualité ! Et un point commun à tous ces films : tous réalisés par des femmes. (Bannière : © Illustration réalisée par Eloïse Martin)

Poursuivre la lecture de « On regarde quoi ce soir ? (Fév 2021) »

« En thérapie » sur Arte : une série qui prend son temps

Même si, comme nous, vous n’êtes pas adeptes des programmes télévisés, vous n’avez sans doute pas pu passer à côté de la série En thérapie diffusée sur Arte. Cette série de 35 épisodes de 20 minutes, adaptation française de la série israélienne BeTipul, rencontre un succès étonnant depuis le début de ce mois de février. Quatre rédacteur.ice.s vous donnent leur avis. (Bannière : En thérapie © Les Films du poisson / Arte)

Poursuivre la lecture de « « En thérapie » sur Arte : une série qui prend son temps »

Pour le meilleur (mais pas le pire) de l’animation étudiante

Lendemain de soirée comme tout le monde les connait, réveil difficile, l’estomac barbouillé et la tête dans le c*l. Chacun n’a qu’une seule envie, chiller toute la journée. Alors pendant qu’on déguste un plat de pâtes bien gras, les fesses enfoncées dans un canapé, on regarde des bons courts-métrages d’animation. (Bannière : L’homme qui est foudroyé, Valentine Vendroux © Atelier de Sèvres)

Poursuivre la lecture de « Pour le meilleur (mais pas le pire) de l’animation étudiante »