« Le Menu » : Mark Mylod nous invite à sa table !

Autant poser l’entrée sur la table : cette fin d’année se traîne laborieusement en enchaînant à la pelle les métrages pompeux. Heureusement, parfois, il y a quand même des surprises, comme Le Menu, de Mark Mylod.

Ce film s’invite donc à nos tables en cette fin d’année, avec une atmosphère thriller horrifique que n’aurait pas renié Ari Aster (après tout, la musique est composé par Colin Stetson, compositeur de Hérédité) et un trio de têtes d’affiche qui vend du rêve : Ralph Fiennes, Anya Taylor Joy et Nicholas Hoult.

Copyright 2022 20th Century Studios All Rights Reserved

Huis-clos satirique autour de la gastronomie et de ses travers, Le Menu brise la glace d’un univers élitiste pour, tel le récent film Sans Filtre, en piétiner les codes d’un coup de pied provocant et cynique. Ainsi, les différentes personnes invitées à venir partager un repas de haute volée sur une île nommée Hawtorn, se révèlent être des têtes à abattre par le célèbre Chef, homme désireux de transmettre son obsession de la cuisine à n’importe quel prix.

Une véritable ébullition s’installe, de couverts en couverts, tout le long du métrage, tandis que la tension monte et que les questions s’accumulent quant aux réelles motivations de cet étrange personnage autoritaire, dont les membres n’attendent qu’un clap de main pour se dresser au garde à vous. Ce clap, loin d’être un simple geste de regroupement, est avant tout un élément de l’expérience à laquelle nous invite le réalisateur Mark Mylod durant Le Menu : un défilé de plats, aussi sophistiqués que consistants, donne la marche à un tacle acide sur le monde de la cuisine et ses ramifications, et s’accompagne d’un déluge de scènes mémorables.

Copyright 2022 20th Century Studios All Rights Reserved

Le casting est, malgré quelques seconds rôles évocateurs, assez faiblard dans sa prestation : Nicolas Hoult reste assez sous exploité face à une Anya Taylor Joy explosive, par exemple. On en viendra à regretter un manque de développement pour ces personnages, même si l’ensemble du casting marche quand même dans une cohésion de groupe savoureusement cruelle, rendant la conclusion finale digne de nos attentes.

Le Menu est donc de ses films arrivant à mêler fond et forme avec grâce, sans verser dans la débauche horrifique et montrant les affres d’une bourgeoisie élitiste et nombriliste.

La débâcle gastronomique est sans concession, le plaisir gustatif est bien réel, et entre Midsommar et Sans Filtre, Le Menu s’inscrit comme tel.

Le Menu, de Mark Mylod. Avec Ralph Fiennes, Anya Taylor-Joy, Nicholas Hoult… Durée : 1h48.

MORGAN CHARLES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s