La bande dessinée sous toutes ses formes au Lyon BD Festival !

Après deux éditions réduites pour cause de pandémie, c’est les 10, 11 et 12 juin prochains que se tiendra la 17ème édition du désormais célèbre Lyon BD Festival. Accueillant chaque année de plus en plus de public et d’artistes venu.e.s des quatre coins du monde, le festival se réinvente en permanence, grâce notamment au mariage avec d’autres arts.

Né en 2006 sous une forme alors cantonnée à la Croix-Rousse, le festival est rapidement descendu à l’Hôtel de Ville et a investi divers lieux de la métropole au fil des années. Pour la modique somme de 9€ (5€ en tarif réduit et Pass Culture accepté), le festivalier aura accès à des espaces emblématiques de Lyon comme la Chapelle de la Trinité, l’Opéra Underground, le Théâtre des Célestins ou encore le Théâtre Comédie-Odéon. De plus, beaucoup d’endroits et expositions seront accessibles gratuitement : les librairies partenaires (Bédétik, Expérience, Raconte Moi la Terre) qui accueilleront des dédicaces, le Goethe Institut (et sa double exposition sur Bea Davies et Ralph König) le café Sofffa ou encore la FNAC Bellecour.

Le festival a depuis plusieurs années une ambition claire : décloisonner les arts et marier la BD avec la peinture, la musique, le cinéma et même la réalité augmentée. C’est dans cette perspective qu’aura lieu au Théâtre Comédie-Odéon un concert dessiné avec Maria Surducan, le samedi 11 juin et que BD et VR seront conjuguées au pluriel à la Maison de l’Architecture pour une expérience unique. Avec une programmation presque paritaire (encore un petit effort et on y est), le festival se veut représentatif du milieu de la bande dessinée. Des autrices de premier plan sont invitées, comme Aimée de Jongh, connue pour son touchant Jours de Sable, ou Chloé Cruchaudet, autrice du sombre Mauvais Genre.

Avec près de 200 autrices et auteurs, 20 maisons d’éditions, 20 expositions et 16 pays représentés, le Lyon BD Festival est également à l’avant-garde de la bande-dessinée française et internationale. Le couple d’auteur.ices et réfugié.e.s politiques Wooh et Yuzana sera Place Bellecour et à la bibliothèque de Lyon 2 pour présenter leur prochain ouvrage centré sur le coup d’État birman, Green Dog. Le célèbre et politique auteur italien Zerocalcare, connu pour Kobané Calling et Au-delà des Décombres, aura son exposition à la FNAC Bellecour durant tout le mois de juin. Le Français Théo Grosjean, auteur de l’Homme le Flippé du Monde et de la série animée Flippé sera quant à lui à l’Opéra Underground le dimanche 12 juin. Associée au festival d’Angoulême, le Lyon BD Festival expérimente cette année la rémunération des auteurs.rices en dédicace (un forfait de 226€ la journée), jusque-là inexistante.

Affiche : Nuria Tamarit

Autres joyeusetés qu’on attend avec impatience : le traditionnel Bouchon Déchaîné (recueil en tirage limité des œuvres créées par les autrices et auteurs présent.e.s au festival), la remise du Prix Hors Cases (récompensant des œuvres atypiques et novatrices), les BD Bagarres (libraires et journalistes s’affrontent verbalement pour défendre leurs œuvres préférées), projection au Comœdia d’un documentaire sur Métal Hurlant, revue iconique du monde de la BD et ressuscitée à l’automne dernier. Une programmation foisonnante, variée et alléchante pour un festival où on a déjà hâte d’être. On te laisse avec la sublime affiche du festival, réalisée par l’autrice et dessinatrice Nuria Tamarit !

BASILE HERVÉ

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s