Portrait d’Artiste : Anne Sixtine

À la manière du questionnaire de Proust, L’Envolée Culturelle vous propose de découvrir le portrait d’Anne Sixtine, photographe. On sait grâce à ce jeu à la mode au XIXème siècle, que la couleur préférée de Marx était le rouge ; que le fils de la Reine Victoria ne connaissait pas d’héroïne de fiction ; que Marcel Proust était fan de Cléopâtre et de Léonard de Vinci ; que Jane Birkin détestait l’indifférence ; et que la plus grande peur de David Bowie était de convertir les kilomètres en miles. Alors voici la version 2.0 du confession book pour aller à la rencontre des artistes d’aujourd’hui. Alors à toi de jouer, Anne Sixtine ! (bannière : © Anne Sixtine)

Anne Sixtine inspirée
– Ton film (ou ta série) préféré ? 
Ce que le jour doit à la nuit, Alexandre Arcady

– Le livre qui t’inspire ? 
Terre des hommes, Antoine de Saint Exupéry

– Ta musique éternelle ? 
Spontanément, le reggaeton (Pedro Capo – Calma)

– Si tu pouvais voyager dans le temps, avec qui voudrais-tu partager un moment ? 
Martin Luther King

– Quelle oeuvre d’art aurais-tu aimé avoir créée ? 
Construire un phare parce que cela unit l’utile à l’agréable. Et un phare c’est si beau dans son architexture.

© Anne Sixtine

Anne Sixtine au travail 
– Quel est le tout premier métier que tu as voulu faire ? 
Journaliste sportif

– Marcel Proust est à la recherche du temps perdu. Toi, en tant qu’artiste, tu es à la recherche de quoi ? 
De la beauté, car pour moi elle élève l’homme.

– Tes conditions de travail : matin, après-midi, soir ? Canapé, café, bibliothèque, atelier ? En silence, en musique, entourée, seule, après une bonne nuit de sommeil, avant un repas chaud ?  
Dans la nature, lors de randonnées.

– Quel est ton état d’esprit actuel, le projet sur lequel tu travailles ? 
Je suis enjouée par le projet de monter mon auto-entreprenariat dans la photo d’architecture et de paysagisme. Je bouillonne d’idées, je cherche à m’enrichir dans les livres spécialisés et je cherche à rendre pragmatique mon projet. De l’idée au terrain, quoi !

© Anne Sixtine

Le regard d’Anne Sixtine
– La qualité que tu admires le plus chez un artiste ? 
Son amour de l’homme, son humanité. 

– Et le défaut que tu détestes par dessus tout ? 
L’artiste qui se renferme dans sa case d’artiste, pour moi un.e artiste cherche à comprendre le monde et s’enfermer sans aller voir ce qui se passe autour lui fait oublier de s’enrichir par ce qui l’entoure. 

– Ton héros ou ton héroïne dans la vie réelle ? 
Mon grand père

– Ta devise, ton mot d’ordre, ta phrase directrice ? 
« La conversion de l’âme vers le beau, le bien, le vrai » et je rajouterai que l’art le permet ! : je ne sais plus qui dit ça, mais ça me parle beaucoup. Platon, je crois ?

– Et sinon, tu es plutôt Marcel Proust, Marcel Pagnol, Marcel Cerdan, Marcelle Tassencourt, Marcel Carné, Marcel Azzola, Marcel Duchamp, Marcelle Ranson-Hervé, Marcel Aymé ou Marcel Sans-Manche ? 
Marcel Sans Manche !

Découvrez cette jeune artiste sur Instagram qui nous invite à découvrir par ses photos pleines de charme et son regard original les couleurs de la vie authentique. Parcelles de voyages, sublimes de la nature, moments pittoresques et joyeux : contemplation, évasion et délicatesse sont au rendez-vous ! 

© Anne Sixtine

Portrait réalisé par Elisabeth Coumel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s